mercredi 30 juillet 2014

L'intolérance au lactose en questions

Apprendre qu'on est intolérant au lactose ou que son enfant l'est, est souvent une nouvelle difficile à digérer... (sans mauvais jeux de mots... quoique... :p) Étant intolérante depuis ma plus tendre enfance - mes pyjamas et mes parents s'en souviennent encore - c'est devenu une habitude de vie. En fait, je trouve cela assez confortable.... Oui, franchement, je n'aurais pas voulu être allergique au lait ou aux fruits à coque, ou au gluten, ou ... L'intolérance au lactose, il faut la voir comme un nouveau mode de vie ou comme une nouvelle habitude de vie. Dans cet article, je vais tenter de répondre aux questions qui me sont le plus souvent posées. 


Qu'est-ce que le lactose ? 
Le lactose est un glucide (un sucre) qui est l'un des composants principaux du lait - il y en a 40 à 50 grammes dans chaque litre de lait de vache. Chaque molécule de lactose est composée de deux éléments de base : une molécule de glucose et une molécule de galactose.

Pour que le lactose soit digéré, ces deux éléments doivent être séparés, scindés, au cours de la digestion. Ceci grâce à une enzyme sécrétée dans l'intestin grêle: la lactase. Cette dernière est fabriquée par la muqueuse de l'intestin. Il arrive toutefois que sa production diminue ou s'arrête.

Qu'est-ce que l'intolérance au lactose ?
Si la lactase n'est pas au rendez-vous, le lactose va se retrouver tel quel dans le côlon. Là, il sera digéré par les bactéries, et va entraîner une modification de l'équilibre de la flore intestinale. Celle-ci va les fermenter, ce qui provoque des ballonnements. De plus, le lactose a une activité osmotique qui va entraîner un flux d’eau vers l’intérieur de l’intestin, provoquant ainsi des diarrhées.

Quels sont les symptômes ?
Ballonnements, diarrhées, douleurs abdominales, crampes abdominales, vomissements (surtout chez l'enfant) et/ou constipation.
La plupart des personnes intolérantes au lactose ne souffrent que d'un ou de deux de ces symptômes. Ces troubles peuvent apparaître dans certains cas déjà 15 - 20 minutes après l'ingestion d'aliments contenant du lactose ou se manifester après quelques heures, voire seulement le lendemain. En fonction de la quantité de lactose absorbé et de la sévérité de l'intolérance, ils peuvent durer jusqu'à plusieurs jours.
Sommes nous tous intolérants de la même façon ? 
Eh bien non. Il y a plusieurs degrés d'intolérance. Moi, par exemple, je supporte le beurre et un peu de lait. Par contre, ne me parlez pas de crème ! D'autres intolérants ne supporteront pas le lait mais bien la crème. Il faut donc apprendre à connaître son intolérance.
Certaines personnes ne produisent pas de lactase du tout et ne peuvent donc absolument pas digérer le lactose ; d'autres produisent bien de la lactase, mais pas suffisamment. Elles pourront consommer des produits laitiers contenant du lactose en petite quantité seulement, sans avoir des problèmes de digestion.

L'intolérance au lactose et l'allergie au lait, c'est la même chose ? 
La confusion règne entre intolérance et allergie au lait. Comme les deux phénomènes sont complètement différents, il paraît utile d'évoquer brièvement leurs caractéristiques :

- Le terme d'intolérance atteste de l'absence totale ou partielle de l'enzyme (dans ce cas la lactase) assurant soit le processus de digestion d'un nutriment, soit sa métabolisation (assimilation du lactose). L'intolérance ne suscite pas de réaction du système immunitaire.

- L'allergie, par contre, est caractérisée par une réaction immunitaire face à un allergène alimentaire ou "trophallergène", le plus souvent une protéine (dans ce cas, les protéines du lait dont les plus importantes sont: caséine, alpha-lactalbumine, bêta-lactoglobuline). Une allergie au lait est bien plus grave qu'une intolérance au lactose.
 

Comment savoir ce que l'on supporte ou pas ?
Quand on apprend l'intolérance, les médecins conseillent d'éliminer tous les produits laitiers. J'avoue que je trouve cela un peu déstabilisant et surtout très exagéré. Je vous conseillerais plutôt de faire des tests afin de savoir quels produits sont acceptés par votre organisme et en quelle quantité.
Par exemple : pendant une semaine, je retire tous les produits laitiers sauf le beurre. Et là, on voit le résultat. Si je me sens ballonné ou que j'ai des symptômes, alors, je sais que je dois ne plus consommer de beurre ou en consommer moins. 
La semaine d'après, je vais tester la crème. Est-ce que je la supporte ? Et ainsi de suite avec TOUS les produits laitiers. Oui, j'avoue que c'est fastidieux, mais je vous promets que cela va vous faciliter la vie par la suite. Surtout en dehors de la maison. Et je ne vous parle même pas du budget. Votre portefeuille vous remerciera.

Comment savoir si tel ou tel produit laitier contient plus ou moins de lactose ? 
Perso, je me réfère au tableau des teneurs en lactose du site : "sans lactose".
Mais je vous ai refait un petit tableau :

A part les produits laitiers, je peux quand même manger de tout ? 
Ah ! Eh bien, non ! Il faut faire attention à la composition de beaucoup de produits. Parce que l'on retrouve du lactose dans beaucoup de choses ... comme la chipolata, les biscuits, les charcuteries, les plats préparés, certains médicaments, le chocolat, le pain, les céréales, .... La liste est longue !

En dehors de la maison ou à l'école des enfants, je fais comment ?
C'est vrai qu'au début, c'est déjà compliqué de gérer l'intolérance à la maison. Alors en dehors, ça peut sembler cauchemardesque ! Non, non, il y a des solutions. Et heureusement ! Vous pouvez trouver en pharmacie des comprimés de "lactase". Ces comprimés de lactase vont agir dans votre intestin grêle à digérer le lactose tout comme le ferait votre propre lactase (pour peu que vous en fabriquiez). Génial non ?

Alors, moi, j'appelle ça la "Pilule Magique" :) J'utilise la marque Kérutabs, mais il y a bien d'autres marques.
Cette pilule magique m'évite surtout d'avoir mal. J'ai encore quelques ballonnements et la diarrhée le lendemain mais je n'ai plus ni crampes, ni douleurs abdominales. Et ça, c'est vraiment un bonheur quand on sait à quel point la douleur peut-être rapide et forte ! De plus, ces pilules ne sont pas gratuites.... je préfère donc adapter mon alimentation plutôt que de prendre une pilule à chaque repas.


Comment remplacer les produits laitiers quand on est intolérant ? 

Pour répondre à cette question, je vous propose  de lire mon article : 

"L'intolérance au lactose ou l'art de remplacer les produits laitiers"


Sources :  
moi :p
http://www.nahrin.ch/fr/tipps/intolerance-au-lactose
http://fr.medipedia.be/intolerance-lactose/comprendre/articles_digestion-lait
http://www.sanslactose.com/fr/intolerance-au-lactose/is/201

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire